Ophidiens, sauriens, amphibiens
 
Vous aimez Café-terra? Dites-le sur Facebook, cliquez sur

AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 antaresia maculosa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chris42210
American coffee
American coffee
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: antaresia maculosa   Ven 22 Oct - 19:06

D’après:



Python tacheté
antaresia maculosa (Peters 1873)



Référencé dans la littérature ancienne sous le nom de python de children, mais dorénavant plus connu sous le nom de python tacheté.
Cette espèce est parmis les plus petite d’Australie avec une taille moyenne d’un mètre. C’est un serpent robuste avec la tête légérement plus large que le coup.

La coloration est crème à marron jaunatre, occasionellement teinté de rouge avec un patron dorsale brun chocolat à marron pourpre constitué de tache aux bords irréguliers.
Le nom nombre et la taille des taches peut varier selon les populations. Les pythons tachetés ont des reflets irisés fluctuant sur le corps. La face ventrale est blanche avec des reflets translucides. Habituellement trouvé dans les affleurement rocheux des praires, des zones boisés aux abords des forêts tropicale humide, et dans les zones à la végétation sclerophyll ( végétation aux feuilles dures ressemblant à ce que l’on trouve dans le sud de la france):


Ils se rencontrent dans l’est du queensland et quelques iles au large de Cap York , au sud de la zone de Tamworth en nouvelle galle du sud.

Les males s’engagent dans des combats rituels et les accouplements ont lieu d’avril à aout avec environ 12 oeufs pondus en octobre ou novembre.
Le python tacheté est essentiellement terrestre, on le trouve la plupart du temps dans des blocs rocheux mais aussi dans les terriers inhabités, les termitière et les caves.
Ils sont nocturne et traverse régulièrement les routes lors des soirées chaudes. Leur nourriture est composé de petits oiseaux, grenouilles, lézard et de petits mammifères.
Cette espèce est très connu pour attendre à la tombé de la nuit à l’entrée des caverne pour s’alimenter de chauve-souris.

Maintiens en captivité:

Les pythons tachetés ont été capturés en Australie et dans d’autre pays. Beaucoup d’amateur de serpent ont commencé leur collection avec cette petite espèce facile à maintenir et à reproduire. C’est une espèce populaire auprès des débutants du fait de leur docilité lors des manipulations.
Mis à part quelques individus récalcitrant, cette espèce ne mord que rarement.
En captivité A.Maculosa atteind une taille et un poids supérieur par rapports aux individus sauvages et peuvent ainsi atteindre 1m50.
Les males peuvent se battre et s’infliger des morsures s’ils sont maintenus ensembles.

Reproduction:

La détermination des sexes se fait par sondage: chez les femelles la sonde s’enfonce jusqu’a 2 à 4 écailles sub-caudales contre 7 à 10 chez les males ( Barker & Barker 1994).

Les serpents adultes présent au sein de l’élevage sont maintenus à raison d’un male et deux femelles dans des terrarium en bois avec une surface au sol de 55 cm * 46 cm pour une hauteur de 45 cm. Chaque terrarium à une vitre encadré d’aluminium sur le devant sur toute la hauteur et de même longueur que l’enclos. Chacune de ces unités contient un rack de 6 terrariums pour une dimension totale de 3 m de long et 2 m de haut. Sur chaque étage un système de chauffage au sol est placé. Un conduit en plastique de 12 cm * 7cm est fixer contre le fond de chaque terrarium.
Du sable d’aquarium préalablement lavé est utilisé comme substrat et régulièrement changé dès que celui-ci est souillé ou trop ancien. Chaque unité contient une cachette en forme de petit terrier. Un bol d’eau suffisament grand pour la baignade et servant d’abreuvoir est mis à disposition. L’eau est changé régulièrement.

Il n’y a pas de lumière naturelle dans la pièce, mais des tubes fluorescent à large spectre de 1m20 sont fixer dans les terrariums. Ce qui est suffisant pour éclairer durant la journée.
Chaque terrarium est chauffé par deux lampes à incandescence bleus de 25 W. Les ampoules bleus sont utilisées pour que la nuit les terrariums restent dans une relative obscurité.
Ces ampoules sont thermostatées pour atteindre 27°-29° dans chaque unité. Ces températures sont maintenus jours et nuits d’aout à début mai. De mai à fin juillet elles sont réduites de manière à obtenir 21°-23°.
En moyenne les serpents adultes sont nourris 3 fois par mois d’aout à début mai. Le repas moyen pour un serpent est de 2 souris d’un poids total de 55-60 gr.

Accouplement:

La saison d’accouplement commence fin avril et continue jusqu’à mi-aout.
Les serpents sont en hivernage durant la majeur partie de cette période, du début en mai, jusqu’à fin juillet. Si cette période s’allonge les accouplements sont plus nombreux selon nos observation. Avant les accouplements un male a été observé en train de mordre doucement la femelle sur le dos, et celà chaque année.

Ponte:

Plusieurs semaines avant la mue de pré-ponte les femelles refusent de se nourrir. J’ai noter que la mue de pré-ponte avait lieu de 21 à 25 jours avant la ponte. A ce stade la femelle se love en exposant son ventre. Juste avant la ponte la femelle creuse une dépression dans le gravier ou elle pondra ses oeufs. Sur 20 pontes, 5% furent pondu en septembre, 70% en octobre et 25% début novembre.

Taille de la ponte: 10 oeufs (4 à 16)
Taux de fertilité: 84,6% ( 33% à 100%)
Longueur des oeufs : 38,7 mm (36 mm à 44,6mm)
Diamètre des oeufs: 24,5 mm ( 22,3 mm à 26,7 mm)
Poids des oeufs: 13,1 gr (11,1 gr à 15,4 gr)

Incubation:

Les oeufs sont incubés dans des boites en plastique, de la vermiculite de granulométrie moyenne est utilisée ( la vermiculite à granulométrie trop fine n’est pas recommandé pour l’incubation des oeufs de reptile). L’eau ( 140 gr) est mélangé à la vermiculite ( 150 gr). Ce qui equivaut à une épaisseur de 3 cm dans la boite. Si nécessaire les oeufs sont vaporiser plus tard. L’humidité relative doit resté élevée. Les moyenne de température durant l’incubation sont de 29,5°-32°. En 1979, en raison d’une humidité excessive dans la boite, un oeuf à gonfler au point de rompre. L’oeuf n’en était qu’au 31ème jour d’incubation, il à été décidé d’essayer d’expérimenté et une sorte de couveuse fut fabriqué. Cet effort fut récompensé après une nouvelle attente de 23 jours, le jeune émergea de son oeuf entièrement ouvert en même temps que les autres petits de la ponte sortaient.

Des mesures de poids ont été prise environ une semaine avant que la coquille des oeufs soit fendue. Bien que cela n’ai été fait que sur 15 pontes toutes sauf 4 on perdu du poids.
Ces 4 pontes ont eu un gain moyen de 0,40 gr/oeuf ( 0,21 gr - 0,72 gr).
Le poids perdu par les 11 autres pontes fut de 1,08 gr/oeuf ( 0,02 gr à 3,37 gr)
La longueur des oeufs varie pour un gain moyen de 0,72 mm/oeuf ( 0,10 mm à 1,20 mm) sur 13 pontes, 2 pontes ont perdus en moyenne 0,45mm/oeuf (0,10 mm à 0,80 mm).
Le diamètre moyen des oeufs a augmenté de 0,57 mm/oeuf ( 0,10 mm à 1,30mm) sur 15 pontes.

Le temps d’incubation a osciller entre 46 et 61 jours, avec une moyenne sur 20 pontes de 53 jours. Le pourcentage d’éclosion des oeufs ayant été incubés à varie de 57% à 100%, moyenne de 87% sur 20 pontes.

Nouveaux-nés:

En raison du grand nombre de petits élevés les techniques de maintiens et de nourrissage ont été affiner au fur et à mesure des années. Plus de 80 pythons tachetés ont vu le jour en une année, et sans des notes appropriées et une routine organisé, cela aurait pris un temps trop important par rapport au reste de l’élevage.
Il n’est pas rare de perdre un nouveau-né.
Bien que j’ai rencontré quelques jeunes plus difficile, le recours au force-feeding n’as jamais été nécessaire.

A la naissance chaque petits se voit attaché un numéro d’identification qui est collé sur son terrarium et une fiche de suivie est crée. SP861/4 signifie simplement que le python tacheté est né en janvier 1986 et que son numéro individuel est le 4. Si la première ponte contient 15 ouefs , le nouveau-né de la deuxième ponte aura comme numéro de référence le 16.

Chaque serpenteau est logé individuellement dans une boite en plastique de type tupperware mesurant 24 cm* 16cm* 9cm de haut. Celles-ci sont placées dans un rack à 6 étages mesurant 2m20 de long, 1 m de haut et 24 cm de large. Ce qui permet de maintenir beaucoup de jeune en n’occupant qu’un minimum de surface.
Du sable fin d’aquarium préalablement lavé est placé dans chaque contenant ainsi qu’un petit bol d’eau. Des trous pour l’aération sont percé sur le dessus du couvercle et juste au dessus du bol d’eau.

Aucun système de chauffage additionnel n’est utilisé étant donné que la température ambiante de la pièce d’élevage est suffisante, excepté en hiver lorsque le nourrissage des petits peu durer encore à ce moment. Durant cette période la température peut descendre jusque 20° mais le reste du temps les température sont au dessus d’une vingtaine de degrés.

Dans la nature les jeunes A.Maculosa se nourissent principalement de jeunes lézards. Pour une grande variété de raisons tout est fait pour éviter de donner au juvéniles des scinques comme proies.
Le but est de leur faire accepter le plus rapidement possible les foetus de souris. L’alternative, avant que ceux-ci n’accepte les souriceaux, et plutot que leur proposé des scinques est de donné des poissons, technique également adapté pour A.Childreni.
Le premier repas distribué est une souris nouveau-née. Un petit pourcentage accept tout de suite ce premier repas. Pour ceux qui ont refusé ont leur offre un rosé frotté sur un lézard ou une mue de lézard.
Les proies sont proposées à la pince car à cette age les jeunes sont quelques peu taquins et montre des signes certain d’agressivité.
La technique du scenting consiste à frotter une souris sur un scinque ou un poisson, sur la région du nez et ensuite de la proposer.
Des scinques ou poisson vivant peuvent être utilisés pour cette technique, mais lorsqu’il s’agit de scinque, j’essuie généralement des excréments sur le nez de la souris pour augmenter les odeurs. Plus de 50% acceptent l’une de ces deux techniques.

Pour les nouveaux-nés restant on leur offre une souris tout juste né avec un morceau de 5 mm environ de queue de scinques que l’on enfonce dans la bouche de la souris.
La souris est toujours tuer avant d’insérer le morceau de queue de lézards, de la même façon on la présente à la pince pour ne pas trop ennuyer le serpent.
Cela permet de nourrir la majorité des jeunes, seulement un petit nombre n’ont alors pas mangés.
Pour les dernier récalcitrant, on propose un rosé de souris avec un scinque ou un poisson.
En essayant de poursuivre le lézard ou le poisson la souris peut être accidentelment saisi par le serpent. Dans ce cas on enlève immédiatement le lézard ou le poisson pour permettre au serpenteau de se concentré sur la souris.
enfin pour ceux qui n’auraient toujours pas mangé de souris ont leur propose un scinque ou un poisson pour que lors du prochain repas ils acceptent un souriceau frotté sur la proie de sa préférence.
Pour certains spécimen il faudra répété ce procédé quelques fois avant qu’il n’accepte les rosé.
L’étape suivante consiste à faire accepté aux juvéniles une souris sans que l’on ai besoin d’utilisé la technique du scenting. Pour cela pour les repas suivant on leur propose en premier une souris normal , certain la mangeront pour les autres ont réutilise la technique du scenting. La plupart acceptant sans avoir besoin d’utilisé d’artifice.
Les jeunes sont nourris une à deux fois par semaine en fonction de leur appétit. Les fiches d’élevages sont systématiquement remplis jusqu’a ce que le serpent en question quitte l’élevage.

Conclusion:

Les serpents étaient mis à la diète quelques jours avant d’être pesé pour s’assurer d’avoir des donner de poids fiable. Le nombre de mues et leurs fréquences furent notées.
Dès que le serpent se nourris correctement de souris , A.maculosa grandit rapidement et atteint la maturité avant 2 ans.

La première mue intervient 7 à 8 jours après la naissance. A partir de là les mues sont tout à fait régulière, de 13 à 18 mues en 24 mois pour chaque serpent. Apparement cela est dicté par le nombre de repas et non par la quantité leur de ceux-ci.
Il a été noté pour un spécimen que celui-ci a consomme deux foids son poids en nourriture, pris 87 repas, il a mué 17 fois pendant cette période.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1.2 panterophis guttatus 1.1 python regius 0.1 pogona vit
cmoititi1
Café royal
Café royal
avatar

Messages : 2755
Date d'inscription : 19/03/2009
Age : 42
Localisation : meyzieu banlieu lyon

MessageSujet: Re: antaresia maculosa   Ven 22 Oct - 21:11

merci pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squale
Chat noir
Chat noir
avatar

Messages : 870
Date d'inscription : 11/04/2009
Age : 44
Localisation : Macon (71)

MessageSujet: Re: antaresia maculosa   Ven 22 Oct - 21:22

belle fiche....d'ailleurs, si quelqu'un a un mâle reproducteur , je suis preneur !!!^^

_________________
Chrissoussou

C&M Reptiles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cmreptiles.monsite-orange.fr/index.html
chris42210
American coffee
American coffee
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: Re: antaresia maculosa   Ven 22 Oct - 21:32

Merci, la suite prochainement, mais le week-end etant chargé je pense pas que j'aurais suffisament de temps Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1.2 panterophis guttatus 1.1 python regius 0.1 pogona vit
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: antaresia maculosa   

Revenir en haut Aller en bas
 
antaresia maculosa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Antaresia maculosa ?
» Antaresia maculosa refuse rosé
» antaresia maculosa (photos)
» Antaresia maculosa
» Nouvelle pensionaire: Antaresia Maculosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Café-terra :: Terrariophilie :: Fiches d'élevage-
Sauter vers: